top of page

un monde d'oiseaux voyageurs

nos oiseaux...

Vos oiseaux ne sont pas vos oiseaux

Ils sont l’appel de la vie à elle-même.

Ils viennent à coté de vous

Mais bien qu’ils soient avec vous,

Ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour

Mais non pas vos pensées.

Car ils sont leurs propres étincelles.

Vous pouvez soigner leur corps

mais leur âme-groupe vous dépasse

Car elle habite la maison de demain,

Que vous ne pouvez visiter encore...

les dits de hudhud, sur inspiration de Khalil Gibran
 

Riad Toyour signifie riad des oiseaux en arabe (du mot oiseau tayr pluriel toyour) l'oiseau est le symbole de l'âme libre, et nous n'aimons pas bien sur en garder en cage. La plupart de "nos oiseaux" sont des nuées de passereaux de diverses espèces, de tempérament grégaire et migrateurs. Ils se rassemblent le soir pour pialler, causer, chanter... faisant un tintamarre parfois assourdissant, et ce au crépuscule avant de dormir, et à l'aube avant de s'égayer pour une journée de labeur d'oiseau. Nous hébergeons également : - des moineaux qui font leurs nids dans les anfractuosités, et qui se baignent dans la fontaine - des chocards (sorte de choucas des tours) trés intelligents et plaisantins (ils aiment à fouiller totalement nos pots, ce qui explique la présence de pierres et tessons en surface pour les en dissuader.


De plus nous en avons "en cage" certains, qui le sont depuis l'enfance et ne vivraient pas en mode libre. L'environnement marocain est encore rempli d'oiseaux (qui disparaissent en Europe sous la pression de la pollution et des infrastructures), et donc il est plein de prédateurs : chats, faucons, chouettes, etc... Nous avons déjà été témoin d'attaques de buses sur nos cages de perruches en plein jour, de chouette effraie la nuit sur la population de passereaux, de faucons crécerelles et avons perdu un chardonneret crucifié dans sa cage sur une de nos galeries! Il est donc dangereux pour eux de les libérer innocemment comme de nombreuses personnes ignorantes nous le demandent. De plus la nourriture leur est difficile à trouver, surtout en été. Nous avons plusieurs perruches libres (ou échappées) qui sont venus se poser sur nos cages et Y ENTRER d'elles-même. la perruche étant une espèce grégaire, elles ont du être attirées par l'éternel féminin et la nourriture, deux aspects moteurs d'activité bien connus. Pour cette raison, nous les gardons en cage. Nous avons cependant relâché des specimens pouvant vivre de façon autonome dans l'environnement urbain (ramier, tourterelles, ...) et hébergeons/élevons régulièrement des oisillons tombés du nid qui sont nourris dans le patio par leurs parents. (voir cette vidéo)

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page